animaux de compagnie Articles: Santé

Les plantes toxiques pour les chiens et les chats

« Tous les articles
large dog sitting among purple flowers and other foliage

Après un rude hiver, rien de plus satisfaisant que de sentir les fleurs qui éclosent au printemps. Attention, nous avions bien dit « sentir », pas manger! Cela dit, votre animal de compagnie a peut-être une autre idée en tête...

Même si les fleurs de printemps sont une récompense sensorielle après les rigueurs hivernales, certaines plantes peuvent être toxiques pour les chiens et les chats. Lorsque vous commencez votre jardinage ou admirez simplement les fleurs de votre voisin, éloignez votre animal de compagnie des plates-bandes.Rites of Spring Doggone Gardening

Sacré jardinage

Si vous aimez jardiner, votre chien et vous pourriez travailler l’un contre l’autre : vous plantez, il déterre.

En fait, creuser est une chose, mais s’il s’offre une collation de plantes tous les jours, vous devrez peut-être l’isoler. La pellicule au fond des fleurs à bulbe (comme les tulipes, les jonquilles et les hyacinthes) peut être dangereuse pour les chiens.

Manger de grandes quantités de bulbes, plantés ou non, peut causer la nausée, des vomissements et la diarrhée. Si votre chien a transformé votre jardin en buffet, il pourrait subir des conséquences encore plus graves, comme un rythme cardiaque accéléré, des obstructions ou même une arythmie cardiaque.

Attention aux engrais

C’est un des cas où le produit bio n’est peut-être pas le meilleur choix… Les engrais biologiques sont souvent faits de farines d’os, de sang ou de plumes, et ces arômes peuvent être très appétissants pour les chiens. Les chiens les détecteront et mangeront le bulbe avec l’engrais, avalant du coup un doublé toxique.

L’engrais biologique, ingéré en grande quantité, peut causer une obstruction dans l’estomac, des vomissements, la diarrhée ou la pancréatite.

Ajoutez le bon médicament à votre liste d’achats printaniers

Maintenant que la saison des insectes est revenue (grâce au soleil et aux fleurs), vous devez protéger votre ami à quatre pattes avec un médicament contre les puces et les tiques. Cela dit, n’administrez jamais un médicament pour chiens à votre chat. Les félins ne métabolisent pas les médicaments comme les chiens; ainsi, un produit parfaitement sûr pour Fido pourrait provoquer des convulsions chez Minet. Lisez bien les étiquettes et utilisez toujours un médicament contre les puces et les tiques conçu pour les chats.

Rites of Spring Doggone Gardening

Ce n’est pas de l’herbe à chat

Si vous avez nommé votre chatte Lise, espérons que c’est en honneur d’une amie ou d’une personne proche, et non de la plante. Si certains types de lys ne posent aucun risque pour les chats, d’autres variétés communes au printemps, comme le lys tigré, l’hémérocalle, le lys de Pâques et le lys rouge, sont très toxiques.

Les lys tigrés font partie des premières fleurs du printemps dans bien des régions, et vous pourriez être tenté d’en cueillir quelques-uns pour accueillir le printemps dans votre foyer.

Résistez à cette tentation, car le pollen, les tiges et les feuilles de ces fleurs peuvent provoquer de graves troubles rénaux chez les chats. Si votre chat boit l’eau dans le vase de vos lys tigrés, il pourrait montrer des signes d’empoisonnement comme la fatigue, les vomissements, la diarrhée et les convulsions. Juste deux ou trois pétales peuvent provoquer une insuffisance rénale.

Si votre chat a grignoté une partie d’un lys, amenez-le avec la fleur chez un vétérinaire immédiatement afin de traiter l’empoisonnement sans attendre.

Le muguet commun ne provoque pas d’insuffisance rénale, mais il peut quand même ralentir le rythme cardiaque de votre chat et provoquer une arythmie. En effet, il contient des glycosides cardiotoniques similaires à ceux de la digitale. Les chiens et les chats exposés à ces plantes devraient être rapidement examinés et traités par un vétérinaire. L’amaryllis, une autre plante populaire dans les environs de Pâques, comme les lys, peut provoquer des vomissements, des problèmes gastro-intestinaux, une salivation accrue et des tremblements.

Plantes topiques

Maintenant que la marijuana a été légalisée dans plusieurs régions et que des gens font pousser leurs propres réserves, les plants de « pot » sont monnaie courante. On peut sans doute débattre du danger que le cannabis présente pour les humains, mais le fait demeure qu’il n’est PAS bon pour nos amis à fourrure. Si votre chat ou votre chien ingère de la marijuana, son système nerveux central pourrait être affecté; il pourrait saliver de façon excessive, souffrir de problèmes gastro-intestinaux, d’un rythme cardiaque élevé et de convulsions qui peuvent mener au coma.

La sécurité avant tout

Les signes gastro-intestinaux communs en cas d’intoxication, comme les vomissements et la diarrhée, ne sont pas toujours immédiats. Si votre chat ou votre chien s’est régalé dans vos plates-bandes, amenez-le immédiatement chez le vétérinaire, particulièrement si vous n’êtes pas certain de ce qu’il a ingéré.

Les symptômes d’empoisonnement peuvent se produire quelques jours après l’incident, alors n’attendez pas qu’ils surviennent, traitez tout problème de santé sans attendre.

Vos amis à fourrure et vous avez sûrement envie de prendre l’air après un long hiver, mais soyez vigilant lorsque vous sortirez enfin pour célébrer le printemps. Faites attention à l’endroit où vous vous promenez et où vous jouez avec vos animaux, et gardez l’œil ouvert pour les plantes toxiques.

Les jardins clôturés et les parcs canins demeurent les meilleurs endroits pour les ébats de votre chien, particulièrement s’il n’y a pas beaucoup de plantes dans le coin.

Si vous aimez les fleurs et le jardinage, n’abandonnez pas votre arrosoir trop vite! Placez vos fleurs de façon à ce que vos animaux n’y aient pas accès et ne puissent pas déterrer (ou pire, dévorer) votre dur labeur.

Bien entendu, si votre chien ou votre chat mange quelque chose de suspect, appelez immédiatement votre vétérinaire ou la ligne d’aide du centre de contrôle de poison pour les animaux au 1-888-426-4435. Vous devrez peut-être débourser des frais de consultation.

Si possible, déterminez le type de plante ingérée, ou ayez l’étiquette ou l’emballage du produit à portée de main; plus vous pouvez identifier la toxine rapidement, mieux ce sera pour votre compagnon.