Chat Articles: Santé

La nutrition chez les chats

« Tous les articles
cat jumping in grass

Divas de la jungle : Découvrez les besoins nutritifs du chat domestique

Dans son habitat ancestral, le chat chassait des proies riches en protéines, mais faibles en lipides et en glucides. Cette alimentation faisait de lui un « carnivore obligé » : un strict mangeur de viande qui comblait ses besoins nutritifs en puisant ses nutriments dans les tissus animaux.

Or, le chat a aussi besoin de vitamines, de minéraux et d'acide gras et aminés pour grandir, s'approvisionner en énergie et régulariser son métabolisme.

Un métabolisme unique

C'est bien connu : les chiens et les chats sont des animaux différents, notamment en matière d'alimentation. Ce qui est bon pour un chien peut être dangereux pour un félin à cause du métabolisme unique de ce dernier : il faut à cet organisme exactement la bonne quantité de nutriments.

Demandez à votre vétérinaire de vous recommander une nourriture de qualité supérieure spécialement préparée pour offrir à votre chat la meilleure combinaison de vitamines et minéraux et un juste équilibre entre calories et valeur nutritive en fonction de son état de santé et de ses besoins aux différentes étapes de sa vie. Les suppléments ne sont pas nécessaires, sauf si le vétérinaire vous les recommande.

Le vétérinaire pourra également vous proposer un horaire de repas : le chat mange généralement deux fois par jour, et ses portions sont calculées en fonction de sa santé et de son niveau d'activité.

Un repas bon toute la journée

La nourriture pour chats se décline en trois formules. La formule sèche devrait contenir de 6 à 10 % d'humidité, une source de protéines animales, des vitamines, des minéraux et des ingrédients qui rehaussent la saveur pour que minou ne grimace pas de dégoût.

La nourriture sèche est pratique, car elle peut rester longtemps dans le bol, ce qui permet à minet d'aller se servir lorsque bon lui semble – contrairement à la nourriture pour chiens qui se fait généralement dévorée en quelques secondes. Conservez toujours le surplus dans un endroit frais et sec. Vous faites des réserves? Conservez la nourriture dans l’emballage d’origine, et placez le tout dans un contenant hermétique pour que la nourriture ne perde pas sa valeur nutritive et son goût. Et vérifiez la date d'expiration, évidemment.

Plus d'humidité

La nourriture semi-humide pour chats est principalement composée d'eau (35 %) et de protéines animales. Comme la nourriture sèche, elle peut être consommée en petites doses toute la journée, mais perd plus rapidement de sa fraîcheur. Elle doit donc être réfrigérée après ouverture et consommée dans les 72 heures.

Ouvre-boîte requis

La nourriture humide risque de plaire davantage aux fins palais. Contenant 75 % d'eau en moyenne, elle peut aider votre chat à combler ses besoins quotidiens en eau. Offerte en plusieurs variétés appétissantes, c'est souvent la nourriture la plus goûteuse.

Il est également facile d'en faire des réserves : les boîtes s'empilent bien et présentent une longue durée de conservation avant ouverture. Après ouverture, réfrigérez les portions inutilisées pour empêcher la détérioration.

La plupart des félins aiment varier leur menu, alors profitez des différentes recettes et combinez-les. Vous pouvez aussi mélanger la nourriture humide à la nourriture sèche pour maintenir l'intérêt – et les ronronnements – de votre chat.

Étiquettes sur les étapes de la vie

Lisez toujours attentivement les ingrédients pour vous assurer que les besoins nutritifs de votre félin sont comblés. Les chatons, les chats adultes, les femelles en gestation et celles qui allaitent, les chats matures : tous ces félins ont des besoins nutritifs différents dans le cadre d'un régime alimentaire complet et équilibré, et c'est ce qu'on doit lire sur l'étiquetage nutritionnel.

Encore une fois, demandez à votre vétérinaire de vous recommander une nourriture de qualité supérieure qui répond aux besoins nutritifs de votre chat en fonction de son état physique ou des différentes étapes de sa vie.

Les ingrédients qui figurent en tête de liste constituent la majorité de la nourriture, alors cherchez la viande et d'autres protéines animales parmi les premiers pour vous assurer de fournir les acides gras et aminés dont votre chat a besoin. Des nutriments comme la vitamine B, la thiamine et la niacine en font souvent partie également.

La taurine, un incontournable

La taurine, un acide aminé exclusif aux protéines animales, est essentielle à la vision, à la digestion, au bon fonctionnement du cœur, au bon déroulement de la grossesse, au développement du fœtus et à la santé du système immunitaire.

La plupart des mammifères fabriquent de la taurine à partir des acides aminés présents dans leur organisme. Mais pas les chats. Voilà pourquoi la taurine est un nutriment essentiel : parce que les félins ont du mal à la fabriquer et à l'emmagasiner dans leur organisme. Pour ne pas en manquer, votre chat a donc besoin de manger régulièrement une nourriture qui lui fournit des protéines d'origine animale de qualité supérieure.

La taurine peut également être ajoutée à la nourriture pour chats pour des raisons de santé particulières. Si votre chat a des problèmes de santé ou s'il suit un régime amincissant, votre vétérinaire pourrait recommander une nourriture enrichie de cet acide aminé essentiel.

Boire régulièrement

De nombreuses personnes oublient de s'hydrater, il est donc normal qu'elles oublient parfois de donner de l'eau à leur chat. La capacité de votre félin à réguler la température de son corps et à transformer la nourriture dépend d'une consommation régulière d'eau fraîche. Remplissez le bol d'eau de votre chat toute la journée..

Gâter sans exagérer

Si manger régulièrement des friandises n'est pas bon pour les humains, ce ne l'est pas davantage pour les animaux. Même lorsqu'elles sont saines. Votre vétérinaire vous conseillera certainement de limiter les gâteries à 5 % ou moins du régime alimentaire de votre chat.

Utilisez des gâteries naturelles préparées pour les chats, mais évitez :

• La viande crue : même s'il s'agit d'une excellente source de protéines animales, elle peut transmettre des maladies comme la toxoplasmose.

• Le thon et autres poissons en conserve à consommation humaine : bien qu'alléchants pour minou, ces produits peuvent lui causer des troubles neurologiques graves.

• Le lait : N'en donnez pas à votre chat. Beaucoup de félins sont intolérants au lactose et ont des maux d'estomac lorsqu'ils consomment des produits laitiers. Même si un chat qui lape du lait est une image que l'on a souvent vue, votre chat adulte n'a pas besoin de lait si son alimentation est nutritive.

Alerte « chat gras »

La suralimentation et donc, l'obésité, est le problème le plus courant en matière de nutrition chez les animaux de compagnie. Comme plusieurs de gens, les félins en surpoids sont enclins à des problèmes de santé, dont le diabète et l'arthrite. Votre vétérinaire peut vous aider à déterminer le poids idéal de votre chat à chaque étape de sa vie et vous recommander une nourriture spécialement préparée pour maintenir ce poids.

Évidemment, ne pas manger suffisamment de la bonne nourriture peut aussi entraîner de graves problèmes de santé. Si votre chat perd l'appétit à cause d'une maladie sous-jacente ou refuse simplement de manger, amenez-le chez le vétérinaire.

Varier la nourriture peut toutefois aider, particulièrement si votre félin a le palais fin. Des recettes uniques et la combinaison de saveurs maintiendront son intérêt et lui permettront de s'adapter facilement au changement advenant une recommandation du vétérinaire en ce sens.

L'ambiance, ça compte

Une nourriture saine et savoureuse, c'est important, mais le coin-repas l'est tout autant. Placez le bol de votre chat dans un endroit tranquille et non passant. Même manger près d'autres animaux de compagnie peut le déranger.

Des bols sales et des bacs à litière malodorants peuvent aussi lui couper l'appétit. Si nous n'aimons pas manger en présence de mauvaises odeurs, pourquoi un chat aimerait-il cela?